Loire Forez lance une expérimentation de Sécurité sociale alimentaire (SSA)

Dans le cadre de son Projet Alimentaire Territorial, Loire Forez expérimente un système solidaire de Sécurité sociale alimentaire sur son territoire.

Deux constats à l’échelle nationale

Le budget réservé à l’alimentation est devenu une variable d’ajustement pour de nombreuses personnes. Aujourd’hui, 7 millions de Français dépendent de l’aide alimentaire (contre 3,5 millions en 2010), qui se voit distribuer à 95% des produits agro-industriels de basse, voire de mauvaise qualité. Consommer régulièrement, ces produits peuvent entraîner des effets négatifs sur la santé.

Parallèlement, de nombreux agriculteurs n’ont pas les moyens d’adopter des pratiques de production globalement plus vertueuses. Les circuits courts sont aujourd’hui moins rémunérateurs et de plus en plus chronophages pour les exploitants agricoles. Quant à la filière biologique, elle n’est plus aussi rémunératrice et le marché est saturé.

La SSA, une solution à expérimenter localement

Accéder à des aliments sains et locaux, quel que soit son budget est le cœur du nouveau dispositif de SSA que Loire Forez impulse à titre expérimental sur 23 communes*, dans le cadre de son plan alimentaire territorial.

Pour démarrer, le bassin de vie de Boën-sur-Lignon a été choisi, comprenant les 23 communes suivantes :
* Ailleux, Arthun, Boën-sur-Lignon, Bussy-Albieux, Cezay, Chalmazel-Jeansagnière, Débats-Rivière-d’Orpra, L’Hôpital-sous-Rochefort, Leigneux, Marcilly-le-Châtel, Marcoux, Montverdun, Palogneux, Sail-sous-Couzan, Saint-Étienne-le-Molard, Saint-Georges-en-Couzan, Saint-Just-en-Bas, Saint-Laurent-Rochefort, Saint-Sixte, Sainte-Agathe-la-Bouteresse, Sainte-Foy-Saint-Sulpice, Sauvain et Trelins.

Comment ça marche ?

La SSA, forme de caisse solidaire, permettra aux habitants qui cotisent de percevoir une allocation mensuelle pour s’approvisionner auprès des producteurs et points de vente locaux, sélectionnés par les participants et ainsi « conventionnés SSA Loire Forez ».

  • 1. Vous cotisez tous les mois à hauteur de vos moyens à la caisse solidaire d’alimentation.
  • 2. En contrepartie, vous percevez une allocation mensuelle pour vous approvisionner auprès des producteurs et points de vente locaux conventionnés.

Pour qui et quand ?

Cette expérimentation est ouverte à tous (sans condition de revenus) dès lors que vous résidez dans une des 23 communes ciblées.
Troisième trimestre 2024 : Premières rencontres des personnes intéressées et échanges avec des intervenants.
Septembre 2025 : Lancement officiel de l’expérimentation !

Intéressé pour participer à cette expérimentation ?

Inscrivez-vous dès maintenant via le formulaire en ligne.


  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×

Traduction