Sécheresse : l’été n’est pas terminé !

Alors que les pluies n’étaient pas suffisantes l’hiver dernier, les chaleurs de l’été 2022 n’ont fait qu’aggraver la situation de sécheresse. La baisse de la ressource en eau est générale. Retour sur la gestion de l’eau potable en août et septembre 2022.

Les communes où l’eau a manqué cet été (par ordre d’importance), nécessitant un suivi renforcé :

  • Gumières
  • Margerie
  • Marols
  • Estivareilles
  • Luriecq
  • Chenereilles
  • St-Bonnet-le-Château
  • Débats-Rivières-d’Orpra
  • Noirétable

Chronique d’un été sec comme jamais

Juin 2022

De grosses chaleurs de la mi-juin à début juillet ; des températures supérieures à 30°C, après 19h et à 900 m d’altitude… Les consommations d’eau potable augmentent très fortement, jusqu’à 3 fois la « norme » sur certaines communes par rapport à 2021 aux mêmes dates.

Fin juin-début juillet

  • Nous déplorons plusieurs feux de forêts sur le territoire, qui touchent également quelques habitations, des véhicules. Les pompiers ont dû tirer sur les bornes incendies, en urgence, faisant baisser les réserves d’eau dans les réservoirs d’eau potable.
  • Ouverture d’un complexe hôtelier, récemment réhabilité et remis en service, avec une augmentation des consommations surtout les week-ends.
  • Problématiques de pression, suite aux manques d’eau.
  • Consommation toujours très élevée : 3 fois la normale dans certaines communes.

Le saviez-vous ?
La Plaine du Forez dispose de ressources fragiles… Le Canal du Forez est une ressource en eau incontournable pour la consommation humaine. Il alimente en eau :
-La station de potabilisation de Pleuvey à Savigneux et en secours la station de Pierre à Chaux à Montbrison (800 000 m3/an).
-La ville de Feurs (1 million m3/an).

Juillet 2022

  • Création par la Direction Départementale des Territoires (DDT) d’un comité sécheresse, avec l’ensemble des acteurs impactés : centrale nucléaire, services des eaux dont Loire Forez, tourisme, Chambre d’agriculture, industriels, Météo France, gestionnaires de barrages, EDF, police de l’eau…
  • Création par la DDT d’un comité de suivi du barrage de Grangent à Saint-Just Saint-Rambert : EDF, Syndicat Mixte d’Irrigation et de mise en valeur du Forez (SMIF, gestionnaire du Canal du Forez), service eau Loire Forez, base nautique Grangent, Aurec-sur-Loire, Feurs, Saint Étienne Métropole, police de l’eau.
  • Grosses chaleurs, y compris en montagne où les ressources en eau baissent de manière continue.
  • Les consommations baissent suite aux départs en vacances.
  • Mi-juillet : début des livraisons par camion-citerne sur certaines communes : Margerie, Gumières, Estivareilles, Luriecq, afin de soulager Saint-Bonnet-le-Château. Pour information, le coût de la location d’un camion-citerne est de 500€ + 60€/heure HT.

  • Modification du fonctionnement de certains réseaux : alimentation des réservoirs à Margerie, Gumières, Luriecq, Chenereilles, Marols, Estivareilles… Avec la prise d’eau située à Boën-sur-Lignon, nous avons également permis de sécuriser nos 13 communes de l’ex-Bombarde ; acheminement de 900 m3 par jour depuis début juillet ; ouverture à Noirétable de la ressource rivière lit filtrant.

Août 2022

  • La prise d’eau située à Boën-sur-Lignon sécurise Débats-Rivières-d’Orpra pendant quelques jours en plus de l’ensemble des ex-Bombarde.
  • La station du Pleuvey à Savigneux permet de sécuriser l’alimentation en eau de Précieux, L’Hôpital-le-Grand, Saint-Romain-le-Puy, Saint-Georges-Haute-Ville.
  • De manière générale, nous utilisons de nombreuses interconnexions d’échange d’eau et créons également de nouvelles interconnexions avec calcul hydraulique.
  • Les comités de ressources et du Barrage de Grangent sont réunis toutes les semaines.
  • L’ARS demande à chaque service de l’eau de faire remonter les problématiques eau potable (qualité, quantité).
  • Les ressources sont toujours en baisse.

Septembre 2022

  • Augmentation de la consommation, mais l’arrêt des arrosages de jardin permet de limiter la pression sur l’eau potable, par rapport au mois d’août.
  • Les ressources continuent de baisser ; les orages ne regarnissent pas les réserves, hormis le débit des rivières pendant quelques jours.
  • Arrêt des livraisons par camion-citerne ; utilisation des interconnexions de secours.

Plus grosse sécheresse en 2022 qu’en 2003 (canicule)

  • Baisse des ressources en général (-20% en moyenne entre août et septembre 2022).
  • Par comparaison avec 2003, plus grosse sécheresse enregistrée jusqu’alors, le Vizézy a fourni, au plus bas de son débit, environ 60 à 70 m3/h à la station de Pierre à Chaux.
    Cet été : aucun m3 n’a pu être prélevé dans le Vizézy depuis le 8 juillet 2022. L’ensemble du prélèvement a été opéré via le Canal du Forez.
Niveau du réservoir du Montet à Gumières (2ème semaine de juillet 2022)
Consommations sorties du réservoir sur la même période.

  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×

Traduction