Saint-Romain le Puy

Photo de la commune de Saint Romain le Puy

 

 

 

Site internet : http://www.mairie-saintromainlepuy.fr/

Carte d’identité
Superficie de la commune : 2114 ha
3854 habitants - les Saint-Romanais
Canton de Montbrison
Ville jumelée avec Monte San Biagio

Coordonnées
Mairie
Place de l'Hôtel de Ville
42610 Saint-Romain le Puy

Tél : 04 77 76 60 55
Fax : 04 77 76 62 94

Email : sg@mairie-saintromainlepuy.fr
Directrice générale des services : Bernadette Larue

Jours et heures d'ouverture de la mairie :
Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Maire :
Annick Brunel

Description

Autour de son prieuré millénaire, classé monument historique et fleuron de l'art Roman, Saint-Romain-le-Puy a su évoluer au fil des siècles pour devenir une petite ville à la campagne. Autour d'un fin maillage de commerçants, artisans, PME, des entreprises importantes s'y sont développées dans des secteurs variés (verrerie, eau minérale, transports, peinture, cycles, recyclage,...)
On trouve à Saint-Romain-le-Puy l'ensemble des services nécessaires à une population en expansion, ravie de profiter d'un cadre de vie préservé par un dynamique tissu d'agriculteurs (élevage, lait, produits fermiers, vigne,...); d'autant que les nombreuses associations sportives et culturelles permettent aux habitants de trouver l'essentiel sur place.
Un élégant golf privé 9 trous bordant le canal du Forez permet de s’adonner à d’agréables moments de détente dans un cadre privilégié.

Un peu d’histoire

Situé le long de la Bollène, aux portes d’entrée de la cité thermale de Moingt (Aquae Segetae), Saint-Romain-le-Puy fut le siège d’une importante communauté de peuplement dès l’époque gallo romaine.
Les traces d’un memoriae (temple funéraire familial) ont été relevées sur le « Puy » de St Romain et c’est sur les vestiges de cet édifice que fut construite la première chapelle aux environs de l’an mil. Dépendant de l’abbaye d’Ainay, le site prend de l’importance, un prieuré est édifié, il comptera jusqu’à 6 moines présents sur place. Jusqu’au début du XIV° siècle, le prieuré prospère, puis à partir de 1330, les famines, la peste, la guerre de cent ans le font péricliter, il traverse des années noires jusqu’au début de la renaissance. Mais le répit est de courte durée à l’échelle de l’histoire : en 1562 le baron des Adrets pille le village. Un siècle plus tard, Richelieu démantèle les fortifications du site, le village se construit au pied de la butte, les moines désertent le prieuré et à la Révolution, il vendu comme bien national à un paysan. La famille Jullien de Pomerol le rachète au XIX° pour en donner l’usufruit à la commune, il est classé monument historique en 1899.
Au pied de ces prestigieux vestiges le village est voué à l’agriculture jusqu’en 1865 où débute le creusement du canal du Forez destiné à irriguer la plaine. Un ingénieur Lyonnais François Parot présent sur le chantier entend parler de sources d’eaux minérales et se lance dans l’exploitation de ces dernières à partir de 1887, la déclaration d’utilité publique est datée du 9 août 1898, la société Parot fondée l’année suivante. En 1893, Paul Laurent achète un terrain de 4ha à proximité de la source pour y construire une verrerie, qui va compter jusqu’à 1000 ouvriers au début du XX° siècle. Le groupe Saint Gobain devient majoritaire de son capital en 1931.
La source et la verrerie transforment profondément la physionomie du village qui voit en 20 ans sa population doubler pour donner à Saint-Romain son visage actuel : celui d’une petite cité urbaine à la campagne.

 

 

 

Recommander cette page Imprimer Fermer
1845.69