Boisset-Saint-Priest

Photo de la commune de Boisset Saint-Priest

Site internet : http://boisset-saint-priest.webou.net

Carte d’identité

- Superficie de la commune : 1828 ha
- Population totale (2014) : 1221 habitants
- Habitants : les Grolles (Boisset) et les Ayasses (Saint-Priest)
- Label Village rural

Maire : Richard BACHER

Coordonnées mairie :

Le bourg - 42560 Boisset-Saint-Priest

Tél : 04 77 76 34 88
Fax : 04 77 76 34 88

Email : mairie.boisset-saint-priest@wanadoo.fr

Jours et heures d'ouverture de la mairie

- Lundi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h30
- Mercredi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h00
- Vendredi de 14h à 18h30

Description

Située sur les premiers contreforts du Forez, une commune dynamique d'environ mille habitants avec ses deux clochers, ses deux écoles (reliées par un bus de liaison) ses deux cimetières et ses caves...
Ex pays vignobles puisqu'en 1955, il y a eu 255 déclarations d'exploitation, aujourd'hui c'est une commune agricole, rurale, qui se trouve dans le giron péri-urbain de Montbrison. Boisset a eu 200 ans d'avance sur l'intercommunalité puisque Boisset-en-Monsupt a fusionné avec Saint-Priest en Rousset avant la révolution. L'habitat individuel s'est bien développé : en 1975, la commune comptait 575 habitants. A ce jour, ce sont plus de 1000 habitants qui sont recensés.
Avec l'ouverture en juin dernier d'un commerce multiservices, boulangerie, pâtisserie, c'est une commune où il fait bon vivre. Un café restaurant tabac, une multitude d'artisans et une école internationale d'accordéon récemment créée, l’activité économique est très diversifiée. Dans le cadre des journées du Patrimoine, les habitants de Boisset ont fait revivre un vieux moulin à l'huile entraîné par un cheval : le passé se conjugue également au présent !

Un peu d’histoire

Lors de la division territoriale de la France, faite après la révolution de 1789, les deux villages de Boisset et Saint Priest furent réunis pour former une seule commune. C’était auparavant deux paroisses : Saint Priest en Voussey et Boisset en Montsupt. L’entente entre les « ayasses », habitants de St Priest et les « Groles », habitants de Boisset n’était pas cordiale.

Pourquoi ces surnoms ? Le curé habitait Boisset et était de noir vêtu comme le grole, le corbeau. Qunat à Saint Priest, il y avait un couvent de religieuses vêtues de blanc et noir d’où le surnom d’ayasses qui veut dire pie.
Il est signalé, sur Boisset, à Bazourges, un souterrain refuge de 200 mètres de long.
L’église de Saint Priest est un monument avec une seule nef romane qui date du XIIe siècle.
L’église de Boisset est composée d’une nef voutée avec chapelles latérales.

Recommander cette page Imprimer Fermer
922.46